La gamification est une notion récente qui désigne une pratique ancienne. Il s’agit d’introduire des notions liées aux jeux dans un cadre non ludique. 

En introduisant les mécanismes des jeux dans notre outil de profilage nous visons 2 objectifs :

Renforcer l’expérience client

En terme d’expérience client, l’étape du profilage de risque est probablement la phase de la relation client qui mérite le plus d’effort. Nos études de marchés ont montré que le questionnaire de profilage est vécu comme une contrainte ennuyeuse et consommatrice de temps par les clients comme les conseillers. Pire : souvent les clients ne comprennent pas les questions du questionnaire, ce qui peut amener certains conseillers à remplir le questionnaire à la place du client …

Cela ne constitue pas un bon départ pour améliorer la confiance, la compréhension, l’expérience et l’engagement client et répondre ainsi à l’un des enjeux fondamentaux pour les banques et plus largement des acteurs de l’investissement financier :

« To drive customer engagement, banks must become more engaging in terms of their products and propositions »
Global Consumer Banking Survey, Ernst and Young

Enrichir le score de profil

Les méthodes expérimentales de la finance comportementale consistent à proposer des questions sous forme de mise en situation (choix de loterie par exemple) qui se prêtent particulièrement bien à la gamification. Comme dit Aristote : “il faut jouer pour devenir sérieux”.

L’analyse scientifique des réponses nous permet d’enrichir le profil de risque.  

Notre outil permet par ailleurs d’observer la façon dont l’investisseur répond aux questions (par exemple le temps passé pour répondre, le degré de confiance dans sa réponse ou son positionnement sur des questions non financières). Des modules optionnels d’apprentissage ludique sont proposés au fil du questionnaire.

La gamification n’est pas un gadget marketing.

Elle améliore sensiblement la pertinence du profilage, sur la forme comme sur le fond.