Discipline scientifique située entre la finance et la psychologie

Les travaux en finance comportementale continuent à gagner en reconnaissance au niveau académique, comme en témoigne le prix Nobel 2018 décerné à R. Thaler. Les enseignements de cette science tardent néanmoins à être mis en application en ce qui concerne le profilage client.

De nombreux rapports le déplorent, que ce soit au niveau national (Cf. rapport Palma et Picard à l’Autorité des Marchés Financiers Français [AMF]) ou international (CFA Institute aux Etats-Unis ou Linciano et Soccorso, pour l’autorité des marchés italiens CONSOB).

Discipline scientifique située entre la finance et la psychologie, la Finance Comportementale admet que l’investisseur est irrationnel et explique les décisions de l’investisseur devant un choix d’investissement financier. La Finance Comportementale permet de mieux cerner la psychologie de l’investisseur, ses préférences et peut expliquer ses erreurs d’investissement.

Notre technologie est issue des travaux de recherche de 2 chercheurs de l’Université Savoie Mont-Blanc qui ont capitalisé sur les découvertes académiques récentes pour modéliser un algorithme qui permet de mesurer scientifiquement les traits de personnalité et les biais psychologiques de l’investisseur. Tolérance aux risques, aversion aux pertes, déformation des probabilités, impatience, sur-confiance, regret, biais de statu-quo … autant de précieuses informations pour offrir un conseil augmenté.